5 fois qu'un locataire peut sortir d'un bail sans pénalité

Le contrat de location est un contrat entre propriétaire et locataire dans lequel le locataire accepte de vivre dans le bien locatif pendant une période déterminée. Bien que le locataire ait eu l’intention de rester dans le loyer pendant toute la durée du bail, il peut arriver que des situations contraignent le locataire à déménager plus tôt. En savoir cinq fois, un locataire peut être en mesure de résilier un bail sans pénalité pour rupture du contrat.

Conséquences de la rupture illégale d'un bail

Étant donné qu'un bail est un contrat contraignant entre le propriétaire et le locataire, si un locataire le rompt, il pourrait faire face à de graves conséquences juridiques. Ceux-ci inclus:

  1. Le propriétaire pouvait poursuivre le locataire en justice pour le loyer dû.
  2. Le propriétaire peut poursuivre le locataire pour rupture de contrat et dommages et intérêts.
  3. Locataire pourrait avoir une expulsion sur le dossier.
  4. Les jugements et les expulsions auront un impact négatif sur le pointage de crédit du locataire.
  5. Locataire pourrait avoir des difficultés à trouver un nouvel appartement en raison de l'expulsion et / ou d'un faible crédit.

5 fois le locataire peut sortir du bail sans pénalité

1. Propriété en violation des normes d'habitabilité

Les propriétaires doivent maintenir la propriété en bon état et habitable. Certaines obligations communes incluent:

  • Les locataires ont toujours accès à l'eau courante.
  • Fournir des poubelles appropriées pour les ordures
  • Garder les espaces communs propres.
  • Effectuer des réparations.
  • Respect des codes de santé et de sécurité.

Le locataire peut déposer une plainte relative à la santé ou à la sécurité auprès de la ville ou du propriétaire:

  1. Se plaindre à un organisme de santé ou de sécurité:
    1. Si le locataire se plaint directement auprès du service du bâtiment ou d'un autre organisme de santé ou de sécurité, un inspecteur se rendra à la propriété pour vérifier si la plainte du locataire est fondée. Si l'inspecteur décide que la demande est valide, le locateur recevra un avis de violation lui indiquant que le locateur doit régler le problème dans un certain nombre de jours.
  2. Plainte au locateur:
    1. Un locataire peut envoyer un avis écrit directement au propriétaire indiquant qu'il y a une violation à la santé ou à la sécurité qui doit être réparée. Les lois des États varieront en fonction du temps nécessaire au propriétaire pour réagir à la violation et la réparer.
    2. Dans la plupart des États, si le propriétaire omet de réparer une violation grave à la santé ou à la sécurité, et pas seulement une simple réparation, le locataire peut être légalement autorisé à rompre le contrat de location.
    3. Pour rompre le bail, le locataire devrait donner au locateur un avis écrit de son intention de mettre fin au contrat de location. Selon la loi en vigueur, le locataire devrait attendre un certain nombre de jours après avoir donné cet avis avant de pouvoir quitter le domicile, sauf si l'infraction en matière de santé ou de sécurité était telle que le locataire était obligé de le quitter immédiatement.

2. Le locateur enfreint les règles d'entrée ou harcèle le locataire

Le locateur doit généralement donner un préavis d'au moins 24 heures avant que le locateur ait le droit d'entrer dans le logement locatif du locataire. En outre, le propriétaire doit avoir un motif juridique d'entrer dans l'appartement, tel que:

  • Pour inspecter l'unité
  • Faire des réparations
  • Montrer l'unité à des locataires potentiels

Le locataire peut avoir le droit de rompre le bail si:

  • Le propriétaire tente d'entrer dans le loyer du locataire pour des raisons qui ne sont pas légalement autorisées.
  • Fait des tentatives répétées pour pénétrer dans le logement du locataire sans préavis
  • Harcèle le locataire.

Le locataire doit généralement obtenir une ordonnance du tribunal pour que le propriétaire arrête le comportement. Si le propriétaire viole l'ordonnance du tribunal et refuse de mettre fin au comportement, le locataire peut alors donner un avis l'informant qu'il mettra fin au bail.

3. Le locataire est un militaire actif

La Servicemembers Civil Relief Act, également connue sous le nom de SCRA, offre certaines protections aux militaires en service actif. Ces membres sont protégés lorsqu'ils reçoivent des ordres de changement de poste.

Si un membre du service après-vente signe un contrat de location et reçoit ensuite des ordres obligeant le membre à se déplacer pendant au moins 90 jours, le locataire peut:

  • Fournir au locateur un avis écrit de la nécessité de mettre fin au contrat de location.
  • Cette notification doit généralement être faite au moins 30 jours avant la date de résiliation souhaitée.
  • Le locataire doit également fournir une preuve, telle qu'une copie des ordres de changement de station ou du déploiement militaire.

4. Victimes de violence domestique

De nombreux États incluent des protections pour les victimes de violence domestique dans les lois de leurs locataires propriétaires. Les locataires qui ont été victimes de violence domestique peuvent avoir le droit de résilier leur contrat de location sans pénalité. En règle générale, l'acte de violence doit avoir eu lieu dans un passé récent, généralement au cours des trois à six derniers mois.

Le locataire doit:

  • Fournir au propriétaire un avis écrit de son désir de rompre le bail en raison de violence domestique.
  • Doit fournir cet avis au moins 30 jours avant la date de résiliation souhaitée. Certains états exigent un préavis de plus de 30 jours.
  • Le locataire est uniquement responsable du paiement du loyer jusqu'à la date de résiliation du bail.

Le propriétaire a le droit de demander une preuve de cet acte de violence domestique. Les preuves acceptables comprennent généralement une copie d'une ordonnance de protection ou d'un rapport de police qui documente l'incident.

5. L'appartement est illégal

S'il s'avère que l'appartement qu'un locataire était locataire n'était pas un logement locatif légal, le locataire peut résilier le contrat de location sans pénalité. Les lois des États varient, mais le locataire a souvent le droit de récupérer au moins une partie du loyer qu’il a payé pendant la durée de son bail. Ils peuvent même avoir droit à des sommes supplémentaires du propriétaire pour les aider à trouver un autre appartement à louer.

Les locataires peuvent légalement résilier un bail si l'appartement enfreint les normes d'habitabilité, si le propriétaire harcèle le locataire, si le locataire reçoit des ordres de modification de la station militaire, si le locataire est victime de violences domestiques ou si l'appartement est illégal.

Loading...